Mon nom, c'est personne.

09 janvier 2012

MATHILDEFAITN'IMPORTENAWAK

 

J'ai pris ma clé USB. Uniquement pour me donner bonne conscience, je dois l'avouer. J'avais promis à ma mère que j'avancerai mon économie, ou l'épistémologie. Un des deux. Que je bosserai quoi. Après tout, j'ai encore deux DS. Pourtant, j'ai envie d'écrire. Ca fait un petit moment que ça me tournicote dans la tête. J'ai eu envie de recommencer à poster.

Tout d'abord, parce que j'ai des choses à dire. Crois-je. J'ai des avis, comme tout le monde, des envies, comme tout le monde. Mais j'ai surtout envie de les exposer. De ne pas me sentir seule. Tu sais que la solitude tue énormément de gens en France ? Non, je vais vous éviter le discours pathétique, j'ai pas envie de pleurer ce soir. Surtout que je ne suis pas seule. Pas à ce que je sache du moins. La deuxième raison, c'est un épisode d'une série. Le médecin le plus irrascible du monde entier. Le bien nommé Dr House. Dans l'épisode, il y a cette femme qui poste sans arrêt des articles sur son blog pour connaître les avis des internautes. "Est ce que je couche avec Taylor ? Vite, répondez moi, je ne peux plus tenir !". Ca m'avait fait sourire. Pas d'imaginer cette pauvre bécasse coucher avec son mec, loin de là, mais la relation qu'elle entretenait avec ces gens de l'autre côté de l'écran. Je suis quand même fascinée par cela. Faire des rencontres sur le net, des rencontres d'un jour, d'un mois, d'une semaine. A l'heure d'aujourd'hui, la seule personne que je cotoïe physiquement et que j'ai rencontré par le biais d'internet est une lesbienne nymphomanne que je félicitai pour son assurance, et sa façon de montrer publiquement ses préférences. Je l'aime beaucoup. La troisième raison, c'est un mail d'un charmant monsieur, jeune homme, grabataire, un inconnu du net quoi, qui me remerciait. Ca fait quand même plaisir, ce genre de mail. Surtout quand on s'y attend le moins.

Ca me fait sourire ça aussi. On se promet en début d'année de tenir son blog à jour, de l'entretenir du soir au matin. Alors au début, on fait tout bien, on poste souvent pour satisfaire ses lescteurs. On met de la musique, des jolies images, que l'on a photographié exprès. Même qu'on a dit : "Oh, comme ce serait joli dans mon blog !". Puis on oublie. On poste moins, on sort plus. C'est les vacances, y'a du soleil, ça sent bon l'amour et la crême solaire. Après tout, la vraie vie, on doit y penser aussi.

Alors pour les nouveaux, moi je m'appelle Mathilde. C'est dans le titre en fait.

Et toi, c'est comment mon petit ?

Posté par Mathiiiiiiiilde à 21:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]